30 janvier 2017

De Prevert et Kosma....

                                                          

LA CHANSON DE PREVERT. SERGE GAINSBOURG. JACQUES PREVERT + LYRICS.

Posté par Rogerson à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


29 janvier 2017

Publication Spéciale de la part de Rogerson

                                                           

Léo Ferré - Avec le temps (enregistrement TRS)

Posté par Rogerson à 08:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

22 janvier 2017

Numéro Spécial Saint Vincent...

 Je vous parlais de la tradition toute personelle de déboucher une bonne bouteille, chaque année, le 22 Janvier.

Une bonne bouteille, voire une très bonne: Cette Année, un Beaune Blanches Fleurs de la Famille Dubois. Une bouteille d'exception agée de trente ans. Elle n'est pas bouchonnée, je m'en suis assuré tout de suite. Elle repose doucement en attendant l'heure de la cérémonie. Je ne vous en parlerai plus, sauf si une ou un curieux se manifeste dans les commentaires.

Ça va se passer entre lui...

                                                                         

Saint Vincent

  Et moi... Nous verrons bien lequel des deux appréciera le plus.

                    A la bonne votre !!!

 

Posté par Rogerson à 10:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

19 janvier 2017

Saint Vincent Tournante à Mercurey

Saint Vincent tournante1

Saint_Vincent_tournante

 Cette fête traditionelle des vins de Bourgogne se déroule chaque année en un lieu différent. Un évènement à ne pas rater pour les amateurs de vins d'exception.

 Pour ma part, bien que les respectant tous car ils font partie de ma culture, les Saints ne sont pas une priorité pour moi. Il en est un seul que je fête depuis des années: Saint Vincent, patron des vignerons. Selon les occasions, je ne manque pas d'ouvrir une bonne bouteille, pour la partager, ou pas.  

Posté par Rogerson à 15:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

16 janvier 2017

Délicieuse vinaigrette !

     Elle est tellement simple qu'on ne peut pas vraiment considérer qu'il s'agit d'une recette. Mais elle fait mon régal et celui de mon entourage.

     J'ai emprunté cette "vinaigrette" aux végétariens : c'est la sauce dont on garnit le fameux bol de Bouddha qui était tellement à la mode il n'y a pas si longtemps que ça, et qui en plus d'être complet est un véritable délice.

Les ingrédients :

- 2 cuillères à soupe de beurre de cacahuète (ou de tahini),

- Le jus d'un citron,

- 1 cuillère à café d'un sucre liquide (miel, sirop d'érable, sirop d'agave...),

- un soupçon de sel, de sauce soja, de miso ou de Cenovis (faculatif : on ne sent absolument pas l'absence de sel grâce au citron).

     Mélanger le tout en délayant le beurre de cacahuète. On obtient une sauce émulsionnée plutôt crémeuse, voire épaisse. On peut adapter la texture en jouant sur les quantités ou en ajoutant un peu d'eau, selon son goût.

     À manger sur des carottes rapées, des salades mélangées, du chou (blanc ou rouge) émincé, du quinoa, de l'avocat, des légumineuses (pois chiche, lentilles ou haricots rouges) de la salade verte ou des endives. Sur des légumes vapeur. Ou un sur bol de Bouddha, évidemment. Je crois bien que ça fonctionne avec tout.

Bon appétit !

 

Posté par C Smala à 20:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


07 janvier 2017

Carnaval de la Guadeloupe

 Il se déroule du 6 Janvier au 1er Mars 2017, Dans toutes les villes et tous les villages se déroulent des concours de danse, de costumes et de beauté. On y élit des des Reines, des Mini-Reines et des Reines-Mères.

  Site Internet: Guadeloupe Info

  Plutôt qu'un long discours, je vous vous laisse regarder...Faites aussi un tour sur l'album photos dédié.

                                                                                               

Carnaval Guadeloupe11

                                                                                                          

Carnaval Guadeloupe 2015_DOUBLE FACE

                                                                                           

Carnaval Guadeloupe (Abymes) 2014 - Kasika

                                                             

Magma Guadeloupe - carnaval 2011 - Basse-Terre

Carnaval Guadeloupe 2015 _ WAKA CHIRE BAND de Ste ROSE

 

Posté par Rogerson à 18:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

02 janvier 2017

Mon ami Rémi

   Ce type là était d'une gentillesse incroyable. Toujours prêt à rendre service, toujours attentif aux difficultés des autres. Attentif ? je suis en dessous de la réalité, il s'inquiétait même lorsqu'un souci se présentait à quelqu'un autour de lui.

   Je l'avais connu dans le cadre professionnel et je dois dire qu'une sympathie réciproque s'était installée naturellement entre nous.

   Pourtant Rémi était bizarre, vraiment bizarre, son aspect physique était dérangeant. On voyait tout de suite une anomalie mais on avait du mal à la définir; Rémi était un métis, fils d'un guadeloupéen et d'une blonde française. Habituellement, les enfants nés d'une telle filiation donnaient des personnes d'un grand charme, sinon d'une grande beauté. Rémi n'avait pas eu cette chance, il avait hérité d'un faciès de noir mais il était blond, vraiment blond, pas vraiment albinos car ses yeux étaient foncés. De plus son corps était court, disgracieux au possible. C'est grâce à sa grandeur d'âme, que ceux qui le connaissent, lui témoignaient toujours beaucoup de sympathie; et je faisait partie de ceux-là.

   Nous étions souvent appelés à travailler ensembles et je crois que c'est de l'amitié vraie qui nous liait lui et moi. Pourtant, Rémi ne parlait jamais de sa vie, sauf peut-être pour expliquer sa filiation, il en parlait comme pour s'en excuser..

   Un beau jour tout changea: Nous approchions des fêtes de Noël et mon amie était venue me rejoindre quelques jours sur le chantier; Après le moment d'observation inévitable, la sympathie s'installa aussi entre Emilenne et Rémi. Un soir, Rémi nous raconta sa vie...

   Il était tombé follement amoureux d'une très belle femme, amour à sens unique, dans un premier temps. Mais la Belle ne s'y était pas trompée longtemps. Les qualités de coeur de cet homme avaient réussi à la séduire et ils s'étaient épousés en juste noce. Quelques années de bonheur absolu mais à la longue l'ennui s'était installé. Ils avaient tout essayé pour venir à bout de cette situation mais rien n'y avait fait. Ce fut Rémi qui proposa, en désespoir de cause, de tenter l'échangisme . Il savait bien les dangers de sa proposition mais il préférait partager son épouse que la perdre complètement. La Belle hésita longtemps mais finit par accepter; Au grand désespoir du mari, elle se mit à papillonner dans d'autres bras. Deux ou trois séances après, elle lui avoua qu'elle n'aimait pas ça, qu'elle avait accepté pensant lui faire plaisir, mais c'était encore un constat d'échec. Ils reprirent leur petite vie en essayant d'oublier.

   Au cours d'un hiver très froid, la Belle fut prise de douleurs au dos qui l'anéantissaient. Médecin, bien entendu, anti-inflammatoires et  séances de massage. Au bout de quelques jours de ce traitement, un soulagement indéniable remit la Belle sur pieds. Lors d'une soirée qu'ils essayaient de rendre câline, le Belle avoua à son mari que le masseur lui plaisait bien et qu'elle aimerait bien faire l'amour avec lui. Mon brave Rémi n'eut pas à réfléchir longtemps et ils invitèrent le garçon en question chez eux. Ils n'eurent pas besoin d'insister beaucoup pour que tous les trois se retrouvent au lit, la Belle dans les bras de son amant sous les yeux du mari.Il y eut ensuite quelques autres soirées et la belle semblait y trouver son compte.

   Tout comme moi, mon ami Rémi était souvent appelé à de longs déplacements et le couple d'amants trouva beaucoup d'avantages à cette situation. Quelques temps plus tard, la belle avoua à son mari l'amour qu'elle éprouvait pour son masseur, elle voulait divorcer afin d'épouser celui-ci. Elle lui avait même demandé d'être témoin de leur mariage.

   C'est quelques temps plus tard, que Rémi, entre Emilienne et moi, nous avait tout raconté et bien entendu, nous avions participé à son désarroi. Noël approchait, chacun s'apprétait à regagner sa famille pour les fêtes de fin d'années. Rémi ne partirait pas, personne ne l'attendait; Emilienne lui avait bien proposé de venir réveillonner avec nous mais il avait refusé, s'enffermant un peu plus dans sa tristesse, sa solitude. Deux jours avant notre départ, Remi était venu boire l'apéro avec nous, comme nous le faisions de temps en temps. Nous lui avions trouvé un air inhabituel, un air qui contrastait avec celui qu'il avait ces derniers jours. Pressé de questions, il me tomba dans les bras, les yeux gonflés de larmes, de larmes de bonheur. Exhibant une lettre qu'il venait de recevoir, il nous expliqua que la Belle et son mari n'avaient pas réussi à trouver le bonheur escompté, qu'ils avaient besoin de lui, que leur amour était né alors qu'ils étaient trois et qu'ils avaient enfin compris qu'il fallait qu'il en soit ainsi. Ils avaient besoin de lui pour parfaire leur bonheur. S'il voulait bien leur pardonner, ils l'attendraient  le soir de Noël.

 C'est ainsi que j'aurais pu te décrire, mon ami Rémi, un générateur de bonheur.

                                                                  Rogerson.     

 

 

Posté par Rogerson à 11:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

30 décembre 2016

L'ancien Renaud

Manu + Paroles

Posté par Rogerson à 15:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

12 décembre 2016

Portugal Fleur Bleue

 La raison d'être de ce blog est justement d'écrire ce qui nous passe par la tête. En ce moment, il est une histoire qui tourne en boucle dans mon esprit et il serait dommage de ne pas la partager avec vous.

 Elle me fut confiée il y a fort longtemps par le protagoniste lui même pour qui je jouais un peu le rôle de confident.. Des dizaines d'années ont passé et je ne pense pas le trahir en vous la racontant.

 Cela se passe il y a quarante cinq ans et le garçon en question en avait vingt cinq.

 Il travaille en déplacement dans uns charmante petite ville du nom de Mandres les Roses. Un chantier de près de quatre mois pour une équipe de trois ou quatre personnes, selon les moments. Ils logent dans un pavillon que leur prête l'industriel qui les emploie. D'autre pavillons servent à loger son propre personnel, en grande majorité portugais. Dans le pavillon voisin se trouve un couple avec qui les garçons entretiennent les meilleures relations. Ce couple, sans enfant, accueille pour les vacances scolaires une nièce de quinze ans qui vient du Portugal pour parfaire son français.

Généralement, ce garçon reste seul les week-end car ses collègues rentrent dans leur familles, ce qui n'est pas son cas car personne ne l'attend chez lui. Il n'est pas rare que ses très sympathiques voisins l'invitent à boire l'apéritif le samedi soir ou le dimanche à midi. Le dimanche, ce sont eux qui lui préparent les repas, le traiteur qui les livre dans la semaine étant fermé.

 La jeune nièce recherche le contact de ces garçons car elle ne parle pas beaucoup le français dans sa communauté. Et bientôt, une véritable sympathie s'installe entre eux, elle vient souvent les voir le soir, après leur journée de travaille pour discuter de tout et de rien.

Le vendredi soir est différent car notre garçon se retrouve seul et la jeune fille se fait beaucoup plus câline, elle ne manque pas une occasion de lui faire un bisou ou une caresse. Il m'avouera qu'il était toujours troublé par son comportement car il faut bien le dire, cette fille est belle comme le jour.

 Tout cela tourne un peu au jeu, pour leur plus grand plaisir, mais le garçon garde la tête froide à cause de leur différence d'age.

 Bref, un vendredis soir, certainement le dernier car elle doit rentrer chez elle, elle lui demande ce qu'il fait le lendemain. "J'avais prévu d'aller à Thoiry visiter une réserve africaine d'animaux en liberté", dit-il.

 Elle décide tout de go de venir avec lui et court en demander l'autorisation à sa tante.

 Tôt le lendemain, les voila partis vers cette réserve africaine. Elle est heureuse et lui communique sa bonne humeur, elle multiplie les gestes affectueux et il a du mal à tempérer son excitation. Enfin arrivés, ils prennent place dans un minibus qui leur fait visiter cette réserve, peuplée d'animaux en liberté, tous plus dangereux les uns que les autres.

 Assise à coté de lui, elle se penche souvent par dessus ses genoux pour mieux voir, en lui demandant de la tenir car elle a très peur.

 Il se demandera plus tard comment les choses sont arrivées, mais elle s'est retrouvée assise sur ses genoux, sa bouche contre la sienne, et lui, la tenant contre son corps, lui prodiguant des caresses qu'il regrette aussitôt, les sens en marmelade. Toute la journée se passe ainsi, en baisers et en caresses dont elle est insatiable. Il la ramène le soir alors que la culpabilité doit se lire sur son visage et que la fille a les joues un peu plus rouges que d'habitude.

 Le lendemain, c'est elle qui lui apporte le repas de midi préparé par sa tante. Aussitôt à l'interieur, elle pose le plateau et se colle contre lui pour un baiser à n'en plus finir. Elle lui dit ensuite qu'elle doit manger avec ses parents, mais que ceux-ci devant s'absenter, elle viendra le voir dans l'après-midi. Elle ne l'écoute même pas quand il essaie de l'en dissuader et disparaît dans un envol de sa courte jupette.

 Deux heures plus tard, elle se faufile par une porte fenêtre entre-ouverte et, sans demander son avis, elle se jette sur lui alors qu'il somnole avec un livre qu'il essaie de lire. Elle commence à l'embrasser le caresser sans qu'il puisse la repousser. Son envie d'elle est au moins aussi forte que la sienne mais il ne fait pas les gestes qu'elle attend. il la berce un long moment dans ses bras, lui explique qu'il es trop âgé pour elle, et mentant un peu, il lui dit qu'il a une promise qui l'attend dans sa région. Elle l'embrasse encore mais ses paupières humides se ferment et elle s's'assoupit dans ses bras. Un peu plus tard, il la raccompagne chez elle et la quitte après une nouvelle séance de baisers.

 Il ne se revoient plus que furtivement, le travail recommence pour lui et elle doit rentrer au Portugal dans la semaine.

 Il pensera longtemps à elle, sans savoir ce qu'il regrettait le plus; ce qu'il avait eu la faiblesse de faire, ou le courage qui lui avait manqué de faire ce qu'il aurait dû;

 Que sont-ils devenus aujourd'hui, se reconnaîtraient-ils dans leur petite histoire ?

 Allez savoir....

 

Posté par Rogerson à 08:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

08 décembre 2016

Fête de la Lumière à Lyon

 Je vous invite a voir l'album photos sur la fête de la lumière                                                                                                  

Lyon Lumière7

Posté par Rogerson à 13:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,